Apéro au #PeritoMoreno

Par la force de ma facétieuse banquière, j’ai profité, plus longtemps qu’escompté, d’El Calafate, bourgade argentine privilégiée des amateurs de sensations glacées.

L’attraction principale de la zone étant la visite de courtoisie au famous glacier Perito Moreno (PM), votre investigatrice de renom (mézigues) s’est laissée tenter par la fraîche ascension, crampons aux petons.

Malgré un prix un chouilla dissuasif (je comprends mieux pourquoi ma banquière fait de la rétention de CB) je ne peux que vous recommander l’expérience !

Après une heure au balcon à mater PM sous toutes ses coutures (telle Juliette éperdue devant Roméo – Rom le glacier émettant d’inquiétants craquements et perdant régulièrement des morceaux de son anatomie dans de bruyants « ploufs en lac ») : vamos avec la petite tribu (= une vingtaine de touristes qui fait une chenille (macarena/tourner les serviettes) sur le glacier) pour 1h30 de baladounette réfrigérée !

Excursion suivie d’un happy hour (à 14h, mes préférés !) : whisky à volonté sur lit de glaçons millénaires (James Bond/Anna même combat).

Retour au bercail émerveillée, ma vie ne sera plus jamais la même : j’ai marché/siroté le Perito Moreno !!

Et sinon, quand on est frileux, que fait on à El Calafate ?

Je me sens particulièrement habilitée pour répondre à cette question, dans la mesure où j’y ai passé par intermittence plusieurs semaines…

On visite la réserve ornithologique Laguna Nimez : ultra joli hot spot pour flamands roses et autres volatiles aussi exotiques que non identifiés.

On se fait une petite séance au musée « Historical Interpretation Center » pour approfondir ses connaissances en cailloux/fossiles/squelettes de dino/humanoïdes/gros mammifères patagons. Car que serait une aventure sans culture ? #BacPhilo #VousAvez4Heures

On devient potesse avec la fine équipe du meilleurs Hostel de tous les temps et on :

  • se laisse embarquer à des concerts de ska argentin,
  • écoute les jumeaux jouer de la guitare, les yeux perdus dans le lac,
  • jalouse PoivronMan gambadant sur la slackline (record perso : 3 pas – on peut difficilement appeler ça marcher…),
  • pleure toutes les larmes de son corps en partant.

Vous l’aurez compris j’ai laissé un petit bout de mon cœur à El Calafate (ainsi que ma CB qui a entrepris un road trip argentin, en solo, de son côté).

Prochaine étape : Torres Del Paine pour un trekking d’aventurière de l’extrême (avec glitter chaussettes de rando, tente pour lilliputiens et noodles salvatrices)

Une réflexion sur “Apéro au #PeritoMoreno

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s