#Bariloche : Petit-Suisse argentin

Maso menos il y a un an, dans un hostel de Rio, une Israélienne s’emparait de mon portable pour inscrire Bariloche à la liste des incontournables de mon potentiel-futur-voyage-en-devenir.

365 jours plus tard : j’y étais !

Petite ville proprette aux tendances suisses prononcées (#DisneyThématiqueTyrol), Bariloche est connue pour avoir accueilli, en toute convivialité, moult nazis à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

La zone a (fort heureusement) d’autres curiosités à offrir que des vieux croulants au passé regrettable et je me suis donc fait un plaisir de tester pour vous quelques itinéraires bucoliques (comment ça personne n’avait rien demandé ?) :

  • La rando du Refugio Frey

Alors que tout un chacun fait le choix (sensé) de casser sa tirelire et prendre le télésiège pour descendre à patounes, Yassine, Nathan et moi même décidâmes, en toute originalité, de faire l’inverse !

À savoir : monter à la force des gambettes depuis la ville de Catedral jusqu’au refuge Frey, escalader par des chemins qui n’obtiendront jamais l’appellation de sentiers jusqu’à la laguna Schmoll (« Nathan, t’es archisur que maps.me nous recommande de passer par cette falaise qui s’effondre? »), flâner sur le chemin « por filo » (= jouer à « cache-cache balisage » dans les ravins) et DESCENDRE en téléphérique (bizarrement, dans ce sens là c’est gratuit…).

Rien que pour le challenge physique je recommande l’excursion ! (Et accessoirement parce que c’est pas trop laid).

  • Le parc municipal Llao Llao prononcez Chao Chao pour faire local

Une boucle de 3/4 heures dans une forêt enchantée où les arbres dansent et chantent (vraiment, le maté ça ne se fume pas ?) avec une foultitude de points du vue et baignades paradisiaques ! (Evidemment si vous réalisez une étude comparative des plages où il fait bon siester prévoyez plutôt la journée…).

Mention spéciale pour le bosquet des Arayanas, sanctuaire d’arbres très jolis (et sans doute aussi très rares et spéciaux, mais je suis un peu flottante sur le sujet…) propice à la méditation (et, dans notre cas, à la 5ème pause goûter).

  • La route des 7 lacs

Je jouais depuis plusieurs semaines à « chat Amérique latine » avec Dario, mon besta d’Erasmus, et c’est à Bariloche (grâce à sa dulcinée la douce Charlotte), que nous nous sommes retrouvés pour louer tente et voiture et partir à l’aventure !

400km de paysages fantasmatiques, de lacs plus bleus que bleus, de décrochements rocheux aux airs de paysages de contes de fées (#PrincessePaillettesDansLaPlace), d’apprentie chanteuse qui vocalise nuitamment, d’hommes qui allument le feu tels Johnny…Un must !

  • La montée au Cerro Campanario

Une fois encore notre pingrerie nous poussa à tenter l’ascension à petons plutôt qu’en téléphérique (quand on souhaite préserver son banquier on ne ménage pas ses pieds – oui c’est de moi) : 30 minutes d’ascension et le souffle coupé à l’arrivée (par la montée et la vue 360 degrés sur les lacs et sommets).

Sinon, Bariloche est également réputée pour ses chocolats #BienvenueEnSuisse. Etant particulièrement portée sur l’équilibre alimentaire (LOL) j’ai fait l’impasse sur l’expérience cacaotée mais je peux vous renseigner en matière de bières artisanales (testées dans un but sanitaire bien entendu : le houblon est excellent après l’effort, pour la peau, les cheveux…)

Prochaine étape : quitter la Patagonie (ceci n’est pas un exercice je répète ceci n’est pas un exercice) direction Pucón au Chili !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s