Vicuña : Pisco & Poussière d’étoiles

Après un bref passage par La Serena (ville un peu trop grisouille/frisquette/imposante pour votre frileuse et sociopathe aventurière) j’ai posé mon glitter backpack à Vicuña, mini bled ultra choupi à l’entrée de la vallée de l’Elqui (hotspot de dégustation de Pisco et de matage d’étoiles).

Mon petit cœur a fait boum pour Vicuña.

Mesdames et messieurs, en vrac et dans le désordre (c’est désormais ma marque de fabrique) mes crushs vicuñesques :

  • La Ch’tiote Ludi

Œnologue de profession (et coach de ma personne perso à ses heures perdues (généralement vers 5h du mat)) elle est une de ces très chouettes rencontres de voyage, de celles qui font dire « j’ai bien fait d’abandonner femme et enfants pour découvrir le monde et ses occupants ! »

  • Manolo et l’hostel Michel

Recommandé par mon Lonely Planet perso (aka Anouk et Charlène) l’hostel Michel est un des endroits où je me suis le plus sentie « chez moi » depuis le début de mon voyage. Outre ses très bons conseils, ce sont les anecdotes de Manolo (le gérant), son accent chileno-québécois, ses cours de Copao Sour (cocktail Pisco-fruits du cactus) qui font toute la différence et lui ont attribué une place privilégiée dans mon petit cœur très sélect…

  • Pisco Elqui – Vicuña à bicicleta

C’est en compagnie de Ludi et Nathalie que je démontais la roue avant de mon vélo (merci de noter que je suis une bricoleuse hors paire) pour prendre un bus direction Pisco Elqui et entreprendre, ensuite, courageusement, le chemin inverse à la force des mollets. Ça va sans dire que nous fîmes quelques arrêts en cours de route pour reprendre des forces et goûter vins, bières et Pisco régionaux (personne n’a fini dans le ravin si ce detail vous préoccupe).

Tout du long des paysages aussi secos que magnifiques (un petit mixe de vignes-cactus pour celles et ceux que les aspects « faune et flore » passionnent).

  • Le coucher du soleil sur le Cerro de la Virgen

J’ai tellement aimé que j’y suis allée 2 fois (plus une 3ème avortée pour cause de chiens errants vindicatifs #AventurièreEnCarton). Le spot est idéal pour : les selfies cactus, les messes d’altitude (au sommet : une église avec antenne pour une connexion haut débit avec le Vieux La Haut), la vue 360 sur la vallée et ses vignes coiffées de nuages roses…

  • Le restau solaire

A une grosse heure à patounes (en plein cagnard) de Vicuña (ça se fait aussi en vélo mais nos postérieurs n’étaient pas tout à fait remis de leurs émotions), Villa Seca propose plusieurs restaurants de cuisine « à la chaleur solaire » (en gros les aliments sont cuits dans des fours solaires) à un tarif plus que raisonnable (moins de 10€ entrée-plat-dessert) ! Très yummy expérience (et très yummy jus de Papaye).

  • La surboum des 25 ans

Une surprise party sucrée salée, organisée de mains de maîtres et maîtresses par les adorables Manolo, Ricardo et Lila (les gérants de l’hostel) pour l’anniversaire de la Ch’tiote. Une soiree à trinquer au Pisco, à la bière, aux rencontres qui font les voyages, aux retrouvailles sous les étoiles, aux 25 ans de Ludi, à la chance d’être là…

Une bien douce fin de séjour à Vicuña (et une bien courte nuit) avant de prendre le bus direction San Pedro de Atacama, ses geysers, dunes lunaires et déserts…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s