Sweet #Sucre

Après une petite visite de courtoisie aux dinos du Parc Torotoro (avouez, comme moi la 1ère fois, vous aviez lu Totoro…) j’ai mis le cap sur Sucre, sweet capitale bolivienne (oui, j’ai osé le jeu de mot 100% saccharose, et non, La Paz n’est pas la capitale de la Bolivie, bande d’ignares).

Une semaine chill and cool, un peu à l’image de celle passée avec mes douces à Mancora.

Alors, que faire 1 semaine à Sucre quand on a une flemme monumentale (et un appétit phénoménal) :

  • Mater le lever du soleil sur la Cathédrale et se faire pote avec tous les clébards du tierquar (parce que son bus est arrivé à 5h du mat’ et que les hostels ouvrent à 7h… )🐶💒

  • Mener une (sérieuse) étude comparative des stands de jugos du marché. Devenir la besta de la vendeuse et lui faire croire qu’on est la backpackeuse la plus populaire de Sucre en venant chaque jour avec des amigos de viaje différents. 🍎🍊🍌🥝🍓🍍

  • Mener une (sérieuse) étude comparative des chorripan du marché. Finir avec une intoxication alimentaire, mais ne regretter aucun des sandwichs consommés. Ninguno. 🌭
  • Enflammer le dance floor du Joy Ride et du Kultur Berlin. Se rendre compte que le Monde n’était peut être pas prêt pour une telle exhibition en place publique (Beyonce sors de ce corps !). 🤷‍♀️

  • Apprendre à danser la salsa auprès de la patiente Yasmeen. La rendre infirme des orteils. À vie. Admettre que les danses de couple ne sont définitivement pas pour tout le monde #13ReasonsWhy. 💃
  • Prendre des cours d’espagnol avec la douce Mercedes. Découvrir que ça fait 5 mois qu’on baragouine des énormités en se croyant bilingue.🤦🏼‍♀️

  • Visiter la Casa de la Libertad. Tomber sur un guide qui parle aussi vite espagnol que soi français. Comprendre 10% des explications. Appeler Mercedes pour reprendre quelques heures… 🙊🙉🙈
  • Pratiquer son Irlandais du Nord avec Lee, coloc de dortoir. Se rendre compte qu’on ne parle pas, non plus, anglais. Accepter qu’on est perdue pour les langues étrangères. Mais que c’est pas grave parce qu’on est « super cute ».
  • Visiter le Museo Arte Indigena. Envisager de repartir avec une tapisserie. Se rappeler qu’on voyage en backpack. Acheter un une tapisserie de poignet (plus communément appelée bracelet brésilien/bolivien).
  • Monter au Mirador pour instagramer le coucher du soleil. Prendre des photos beaucoup moins belles que la réalité. Se consoler avec quelques bières. 🌇🍻

  • Tomber en amour de l’hostel Beehive et ses petits dej de compèt’. Exploser ses standards en matière de desayuno. (Vous l’aurez compris pour avoir accès à mon coeur il est conseillé de se frayer un chemin jusqu’à mon estomac). 🥞☕️

Prévoir sa prochaine et dernière étape sud-américaine : road trip with les girls sur les (sinueuses) routes de Salta (désormais appelez moi Schumi – pour Schumacher, pas Michou).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s