PVT Nouvelle Zéalnde /// If you Wanaka be my lover

Est il besoin de préciser que j’ai eu un petit crush pour Wanaka ?

Que je vous raconte les formidoubles aventures qui me sont arrivées dans cette bourgade à quelques kilomètres au nord de Queenstown afin que vous compreniez.

(Père Castor, raconte nous une histoire…)

Je me suis mise au stop.

Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, comme vous vous en doutez parce que c’est plus économique (ben oui Jean-Mi c’est gratuit) et comme je voyage « on a budget » comme on dit de par ici, bah c’est pas mal… Ensuite parce que ça me fait gagner au moins trois étoiles à paillettes sur l’échelle du cool (que ne ferais-je pas pour vous impressionner ?!). Et pour finir parce que ça me permet de rencontrer des locaux (et de me confronter à l’accent kiwi… Spoiler alerte : ce n’est toujours pas ça !).

Et si vous vous posez la question : oui le stop en Nouvelle Zélande ça marche au poil ! (Le max que j’ai eu à attendre ? 15 minutes (j’ai l’air gentil aussi…)).

J’ai conquis le Isthmus Peak

Ce n’est pas peu dire qu’on m’a rabâché les écoutilles avec cette rando (vous donnez pas cette peine les gars, dès qu’on prononce le « R word » je frétille). Et bah je ne fus pas déçue : 16km de long, plus de 1300 mètres de dénivelés… Easy peasy ! (Je plaisante) La vue, du début à la fin, jette des paillettes et, au sommet, le spectacle des deux lacs (Wanaka et Hawea, pour les affectionadas de la flaque d’eau), fait oublier tout penchant pour la râlerie (et pourtant je suis Française, donc relativement entraînée en la matière…).

J’ai couru le Mont Iron

Directement accessible depuis Wanaka, le Mont Iron est plus à classer dans la case baladounette-avec-jolie-vue que dans celle des exploits sportifs. Je l’ai donc tenté … en courant, parce que… pourquoi pas ! Certes j’ai soufflé comme un éléphanteau de mer à l’agonie mais j’ai tenu bon et j’étais pô peu fière…

J’ai affronté le Roys Peak au lever du soleil.

C’est à 3h du mat que l’aventure commença. Équipée de ma nouvelle lampe frontale (+ 1 legging + 1 jogging +1 polaire + 2 manteaux + 1 bonnet + … vous avez compris l’idée je crois) je ne craignais ni le froid, ni les 16km et 1500 m de dénivelés sous la voie lactée. Arrivés aux premières lueurs (j’avais embarqué dans l’aventure Jon, Gallois de son état, et moyennement conscient du danger), il nous fallut attendre une bonne heure avant que l’astre solaire daigne sortir de sa planque (temps, fort justement employé, à suçoter mes doigts transformés en bâtonnets Findus). Moment magique s’il en fut.



J’ai salué le Rob Roy Glacier

Randounette relativement accessible (en stop et aux personnes pas hyper en gambettes). Plus que le glacier qui est un peu mouaif (je suis devenue snob en matière de glacier), la vue sur les montagnes alentour, elle, vaut carrément le déplacement !

J’ai instagramé #ThatWanakaTree

J’ai retrouvé Adrien.

(Comme ça on dirait que je l’avais perdu. En fait, juste de vue.)

Alors que je me trouvais à Queenstown et inondais, comme à l’accoutumée, les réseaux sociaux de mes glorieuses aventures, Adrien, un camarade de lycée, me contacta pour m’informer qu’il vivait à Wanaka, au cazoù c’était sur ma route (« Tout le monde est tout petit… »). Figurez-vous que c’était (c’est d’ailleurs la thématique de l’article pour celles et ceux qui nous rejoignent) et qu’il me raconta qu’il avait ouvert sur zone un foodtruck de crêpes françaises répondant au doux nom de Charlie Brown ! (La coolitude de ce projet on en parle ?!) Prenant mon rôle de blogueuse phare très au sérieux je décidai donc de donner de ma personne et de tester LA crêpe au Nutella. Laissez mois vous dire que l’indécence de la chose n’a d’égale que la gentillesse et l’humour du patron ! De passage dans le coin ? Foncez-y les amis !

Wanaka je reviendrai !

3 réflexions sur “PVT Nouvelle Zéalnde /// If you Wanaka be my lover

  1. Garance dit :

    Waouw, le Mt Iron en courant 😮 J’ai subi ma vie en le faisant #conditionphysiquedemerdebonjour mais pour ma défense il faisait genre 35° haha ! Et Roy’s Peak est un magnifique souvenirs (même si je me suis dit 1000 fois que je n’y arriverais pas haha) ! Par contre je n’ai pas fait les autres randos dont tu parles. SI j’ai la chance d’y retourner un jour, j’ai de quoi faire !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s