Nouvelle Zélande /// Kikou Kaikoura

Mes activités ménagères à peine terminées, je reprenais la route (en stop et en poids lourd !) direction Kaikoura, petite ville de bord de mer à mi-chemin entre Picton et Christchurch.

La bourgade en elle-même ne casse pas des briques (qui est le stagiaire qui s’est dit que c’était une bonne idée de construire une ville le long d’une grand route ?) mais les activités environnantes valent carrément l’arrêt 48 heures.

Le spot est essentiellement famous pour les virées cétacés (par air ou par mer), toutefois le ménage payant ce qu’il paie, j’ai passé mon tour pour les activités pas données données…

Alors que faire à Kaikoura quand on a une banquière réfractaire aux croisières et vols en hélicoptère ?

On rend visite aux phoques

Iceux ont établi leur colonie sur la péninsule de Kaikoura et, pas farouches pour 2 sous, accueillent le touriste à micro-nageoires grandes ouvertes ! (Comprendre : ils sont de siesta sur les sentiers…)

Depuis le centre ville la baloudounette dure environ 3 heures (instagramage compris) et est fort jolie avec de faux airs d’Irlande (où je n’ai jamais mis les pieds).

Un petit creux en chemin ?

On mange un BBQ de fruits de mer en bord de plage

Un petit kiosque qui ne paie pas de mine avec du poisson et des fruits de mer à un prix tout à fait abordable ET une très belle vue sur les montagnes se jetant dans l’océan. Un petit coup de cœur à 2 pas de nos amis les phoques !

On tente l’ascension du Mt Fyffe

Comme moi, squattez la voiture d’une de vos coloc de dortoir pour vous rendre au départ du Mt Fyffe Track (à environ 15km de Kaikoura) pour une petite rando des familles.

Enfin petite… Je dis ça pour ne pas vous effrayer… En vraie la fourbe affiche 16 km (aller-retour), plus de 1300 m de dénivelés et est donnée par les frileux guides du Doc pour 8h (5h30 en réalité – merci de m’applaudir !).

Le jeu en vaut toutefois la chandelle tant les paysages sont beaux : d’un côté du sentier la baie de Kaikoura de l’autre les chaines de montagnes environnantes. A l’arrivée, un chemin de crête et une vue à 360°C des plus jolies. (Il paraîtrait même que par beau temps on peut voir l’île du nord ! – P’têt ben que jl’ai vue, p’têt ben que jm’en suis pas aperçue…)

Vous avez un petit côté ermite ? Pas de panique ! L’activité est loin d’être surpeuplée : en tout et pour tout 9 touristes croisés en 5h30 (je vous ai dit que j’avais bouclé la rando en 5h30 ?!)

Je n’avais pas beaucoup d’attentes mais je suis bien contente d’avoir posé, l’espace de 2 jours, mon glitter backpack à Kaikoura ! Prochaine étape : le mythique Arthur Pass ! (Là des attentes j’en ai, je vous prie de me croire…)

PS : Si vous cherchez un hostel à Kaikoura « The Lazy Shag Backpackers » est plutôt pas mal et pas trop cher.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s