Nouvelle Zélande /// Randos à Arthur’s Pass

Après un (très, très) bref passage par Christchurch (je vous ai dit que je n’aimais pas les grandes villes ?) j’ai pris la route direction Arthur’s Pass, un des hotspot de rando néo-zélandais.

Pour ne rien vous cacher, j’attendais mon passage par Arthur’s Pass quasiment depuis mon arrivée à Queenstown. Et le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue. Que ce soit niveau beauté des paysages ou « technicité » des randos, Athur’s Pass vaut carrément le détour (c’est le cas de le dire car géographiquement c’est au milieu de… nulle part !)

Arrivée un après midi sous la tempête, je me suis réveillée le lendemain matin avec un ciel plus bleu que bleu. L’occasion rêvée pour enfiler mes chaussettes pailletées et tenter l’ascension du plus que famous : « Avalanche Peak » le bien nommé.

Avalanche Peak

C’est en compagnie de Cécile, très chouette Française de mon hostel, encore plus siphonnée que moi de rando, que je me lançais dans l’aventure.

2 sentiers mènent au sommet mais en amatrices de challenge, on se lança bien entendu dans l’option la plus « sport » : montée par Avalanche Peak Track et descente par Scotts Track.

Montée par Avalanche Track/Route

Donnée pour une arrivée au sommet en 3h/3h30 et d’un niveau « expert » par nos amis du Doc (mais si vous savez les frileux dont je vous parlais précédemment) je me doutais bien que ça n’allait pas être de la tarte…

Et si leurs avertissements sont peut être une chouille exagérés (on est montées en moins de 3 heures sans être des alpinistes chevronnées) c’est sans doute, techniquement, la randonnée la plus difficile faite par ma personne en Nouvelle Zélande…

Pour résumer ça grimpe sec, très sec. Plus de 1 000m de dénivelés sur 3km… Avec une bonne partie qui requiert l’usage des mimines. Et puis, pour couronner le tout, à quelques dizaines de mètres de l’arrivée, en petit cadeau final : un chemin de crête ! (My favorite…)

Bref c’est un challenge. Mais au sommet bonne mère, au sommet… Une vue à 360° sur les Alpes du Sud (comme ces usurpateurs de Néo-zélandais les appellent…). Les chaines de montagnes, saupoudrées de neige à cette saison, tranchent sur un ciel résolument bleu. Vraiment magique.

Entre la fatigue et la splendeur j’étais hagarde. Je prenais 4 fois la même photo. Riais comme une niaise avec les gens de l’hostel retrouvés au sommet. Reprenais des photos (je vous épargne l’intégralité de mon album Avalanche Peak mais croyez moi, même le ou la pire photographe y ferait des merveilles). Éparpillais mon packlunch de-ci-de-là…

Descente par Scotts Route/Track

Pour faire une boucle et ne pas redescendre par le même chemin (je déconseille fichtrement la redescente par Avalanche Peak Track) on a choisi de rentrer via le Scotts Track, légèrement moins pentu (enfin, plus de 1000 m de dénivelés sur 3,5km la différence n’est pas folle folle).

J’en ai bavé mes aieux c’est rien de le dire. Je ne parviens pas à savoir si c’est par « manque d’entrainement » (j’ai un peu moins randonné ces derniers temps, la faute au détergent) ou si c’était vraiment particulièrement difficile… Mais watchaaaaa j’avais les cuisses dans un état… Tétanisées. Du bois. Je me déplaçais telle une ourse plâtrée… Même mentalement je subissais… Heureusement que j’étais avec Cécile (légèrement plus fraîche mais pas franchement en capacité de me porter).

A l’arrivée, parce qu’on en avait pas eu assez (gnééééééeeee), icelle a quand même réussi à me traîner voir la cascade Devil’s Punchbowl ! Cascade à laquelle on accède par… des escaliers. J’ai cru que j’allais pleurer. Bon elle vaut le coup (surtout quand il a plu à torrents la veille) mais je pense qu’on l’apprécie d’autant plus quand on n’a pas une rando de la mort qui tue dans les patounes…

Bealey Spur Track

Le lendemain, pas du tout remises mais avec une folle envie de rentabiliser notre temps sur place (et les quelques heures avant le retour de la tempête – peu de risque de sécheresse dans le tierquar vous avez remarqué ?) nous voila reparties sur les sentiers à la conquête du Bealey Spur Track, le petit frère d’Avalanche Peak.

Bon par beau temps ça doit être assez fou, fou. Par temps très gris c’est juste joli… Car certes la vue sur la vallée est magistrale, mais les sommets sont quelques peu concurrencés par les ondées (cumulus 1 – reste du paysage 0)…

Par contre (et en revanche), physiquement il est beaucoup (mais alors beaucoup, beaucoup…) plus accessible que son bro. Bon avec les troncs d’arbres qui me servaient de gambettes j’ai quand même subi chaque instant mais rien de rien, je ne regrette rien… Ni les marécages à traverser, ni les jolis champignons en bordure de sentier et encore moins les passages en forêt dignes de ma Lothlórien préférée (ça vous manquait les références au Seigneur des anneaux avouez ?!)

Bref, pour moi, Arthur’s Pass est un immanquable de tout séjour en Nouvelle Zélande à visée randonnée, mais on commence les échauffements dès maintenant et on n’oublie pas le Decontractyl (non je n’ai pas de partenariat, je pense juste à vos cuissots moi !)

4 réflexions sur “Nouvelle Zélande /// Randos à Arthur’s Pass

  1. Garance dit :

    Chouette article ! Perso je n’avais fait qu’un arrêt d’une nuit et quelques heures à Arthur Pass avec mes parents donc on s’est contentés du Devil’s punch bowl. Avalanche Peak je n’aurais pas été capable (vu que je pleurais déjà ma vie sur Roys Peak) mais l’autre à l’air quand même sympa. En attendant je profite grâce à tes splendides photos 😍

    Aimé par 1 personne

  2. Garance dit :

    J’ai voulu quand je suis repassée à Mt Cook (où j’avais déjà fait le hooker valley track) mais un cyclone qui a traversé l’île pendant 2 jours (et a bien ravagé la région de Nelson) nous a forcé à revoir nos plans :/ J’espère que ça te plaira 😀

    Aimé par 1 personne

    • myglitterbackpack dit :

      Aaaahhhhh la météo néo-zélandaise un poème ^^
      (je suis extrêmement mauvaise langue pcq j’ai eu beaucoup de chance jusqu’à maintenant). Oui vraiment top, beaucoup de neige là haut mais avec les crampons no soucaï!

      J'aime

Répondre à myglitterbackpack Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s