Nouvelle Zélande /// How you doin Mister Taranaki?

Pour celles et ceux pas hyper familiers avec la géographie de la Nouvelle Zélande, le Taranaki est un volcan qui fait la sieste dans le Parc National Egmont, au sud-ouest de l’Ile du Nord. (Hallelujah, 3,5 mois plus tard elle a enfin quitté l’Ile du Sud !!!). 🗻

La ville la plus proche s’appelle New Plymouth et (selon moi) elle n’a pas grand intérêt (à part si vous aimez surfer à très/trop grande proximité des rochers). En gros, on s’y rend si on a l’intention de gravir le Taranaki, sinon, généralement, on passe son chemin. 🏄🏼‍♀️🏄🏿‍♂️

C’était, comme vous en vous doutez, mon intention. Sauf qu’au mois de juin et ben c’est l’hiver… et Mister Taranaki revêt son habit de glace et de mystère et se laisse difficilement approcher. Je respecte…

Du coup, à la place, j’ai tenté, en compagnie de Marie et Anja, le Pouakai Crossing. Une bien chouette rando de 26km (dans sa version hivernale) qui permet de venir se prosterner aux pieds du susmentionné et de le prendre en photo dans le reflet d’un miroir. Romantique… ❤️🔍

Résumé d’une journée au pas de course :

08h01 – Le shuttle commandé par mes soins (infos en fin d’article) passe nous chercher. Le chauffeur nous informe que c’est la première fois en 10 jours que Sieur Taranaki daigne se montrer. On est contente. 🤗

08h22 – Arrêt selfie. J’essaie de reproduire le cliché de tous mes Instagrameurs préférés (la route tortueuse qui mène à un pic enneigé) mais échoue lamentablement. On dirait une autoroute qui mène à un château de sable tout rabougri dans le lointain… En plus ma photo est méga sombre… J’abandonne et vexée comme une poue retourne m’asseoir dans la voiture. 😑

08h33 – Le chauffeur nous dépose au départ du sentier avec une carte et des instructions très précises : « A midi vous devez être Holly Hut, à 15h vous quittez impérativement Pouakai Hut et à 17h – j’ai dit 17h pas 17h05 – je vous attendrai au parking à l’autre bout du sentier ». Compris chef ! 👍🏼

08h34 – Coup d’envoi de la rando (et du doux babillage d’Anja… qui ne prendra fin qu’à 22h quand elle ira se coucher).

08h48 – La gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue hou la gadoue, la gadoue… (Pour celles et ceux flottants en Nostalgie, ceci est une référence directe à la chanson de Gainsbourg « La Gadoue »). 💦

08h52 – J’ai les chaussettes mouillées… 💦

09h06 – Joie et bonheur : un pont de singe. Je tente le sourire crispée de celle à qui, définitivement, ça ne fait rien. 😱🤥

09h08 – J’avance à la vitesse du gastéropode tétanisé en (me) répétant (à voix haute) : « c’est bien, vas-y, continue, tu gères, vas-y, t’arrête pas, vas-y, t’as fait la moitié, vas-y ça va aller… ». 😱

09h10 – Marie gambade sur le pont. S’arrête. Prend des photos. Je la hais… (bon ok, la haine c’est peut être un peu fort… je la jalouse peut-être ?). 📸

09h12 – Anja papote. Marie case un ou deux « hum hum » bien placés. Je cours lâchement devant… 🏃🏼‍♀️

09h43 – La gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue hou la gadoue, la gadoue… 💦

10h37 – On arrive à découvert. Herr Taranaki est là qui nous attend dans toute sa splendeur. On n’en revient pas de notre chance. Photo 1. 📷

10h54 – On atteint les premières plaques de neige. Marie, toute excitée, prend en photo ses pieds poudrés. ❄️

11h02 Le sentier est intégralement recouvert de glace. Les plaquounettes précédentes n’étaient qu’un timide avant-gout. ☃️

11h16 – On croise nos premiers randonneurs ! Ils arrivent en sens iverse de Holly Hut qui est à une cinquantaine de minutes. En bonne gardienne du temps, je presse les troupes. Anja imperturbable continue à déblatérer. Je prends le relais niveau assentiment régulier.

12h10 – Arrivée à Holly Hut. Je sors mon TupperWare magique et savoure mon riz-thon gastronomique. 🐟🍚

12h13 – Anja s’etouffe en essayant de parler et manger en même temps. « Dear Lord, faites que je n’ai pas à pratiquer la manœuvre de Heimlich, j’ai passé mon brevet de premiers secours il y au moins 10 ans et n’ai absolument rien mis en pratique depuis… »

12h15 – Anja arrête de tousser. Elle renonce à manger… Pas à parler.

12h28 – Je remets tout le monde en branle. (Oui je suis tyrannique).

13h08 – Senor Taranaki est toujours très en beauté mais légèrement drapé d’un pudique voile de brouillard. Photo 398. ☁️

13h42 – Le volcan est maintenant intégralement dans les nuages… C’était trop beau pour être vrai. 🌫️

14h04 – Vous vous demandiez ce qu’il en était niveau sentier ? Indice, vous gelez ! Dans la neige, on avance doucement mais (plus ou moins) surement. Toutes les 5 minutes je refais de rapides calculs kilomètres restants/vitesse de croisière. Je presse (comprendre stresse) les troupes.

14h38 – Arrivée au dessus de Pouakai Hut. Le Taranaki fait un retour théâtral en sortant des nuages ! C’te diva… 🕺🏽

15h02 – On atteint le lac miroir (en même temps que 20 autres touristes qui arrivent tout droit du parking à 1h30 à pieds… #LesTricheurs). La réflexion est parfaite. So is my pic. 📸🔍

15h33 – On entame la redescende depuis Pouakai Hut avec 33 minutes de retard. Je suis sur les nerfs… Et d’une je n’aime pas être en retard. Et de deux je n’aime pas décevoir le maître d’école #HermioneGrangerSorsDeCeCorps

15h52 – La gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue hou la gadoue, la gadoue… 💦

16h04 – Anja m’entretient de… Allez savoir, je suis passée en mode avion. ✈️

16h28 Notre chauffeur me demande par texto où on en est. Je savais qu’il n’allait pas être content Gaëtan… (Non il ne s’appelle pas vraiment Gaëtan, c’est une référence au Disney Atlantide, bande d’ignares !) J’en suis toute stressée… 🤳🏼

16h32 – Je lui envoie le numéro d’immatriculation de la tapette à rat qu’on vient de passer (technique de géolocalisation néo-zélandaise brevetée). Il me répond qu’on approche (tant mieux, j’ai les gambettes qui dansent le kazatchok). 🐀

16h48 – La gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue hou la gadoue, la gadoue… 💦

17h01 Parking en vue. Je high-five mes corandonneuses et les remercie de ne pas m’avoir jetée dans un fossé quand je les speedais sur les sentiers. Monsieur Shuttle nous félicite, on est dans les temps. (Et 10 points pour Gryffondor !) 🚗

17h04 – Anja raconte la rando par le menu à notre chauffeur…

18h02 – Armée d’un petite thé je commence à trier mes photos. 93 247 c’est un peu beaucoup en une journée…

18h33 – Ma voisine de canapé me confie, légèrement verte, qu’elle en est à sa 3ème tentative de date avec Sexy Taranaki… et qu’il lui a posé 3 lapins. Je prends conscience de ma chance… 😓

19h02 – Anja raconte notre rando à l’intégralité de l’hostel…

———————————————————

Infos pratiques si vous souhaitez tenter le Pouakai Crossing :

Pouakai Crossing version hivernale : 26km (environ 8h30). Ce n’est pas une boucle, il est donc nécessaire de soit prendre un shuttle, soit faire du stop, pour rejoindre votre point de départ.

Taranaki Mountain Shuttle : +64 27 270 2932, 45$ aller/retour depuis New Plymouth si vous êtes seul-e, 35$ à partir de 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s