Nouvelle Zélande /// Comme une Hobbit à Hobbiton

A la (non) surprise générale j’ai A-DO-RÉ ma visite à Hobbiton !

C’était pourtant pas gagné…

  • En tant que fan ultime du Seigneur des anneaux, j’avais des attentes énormes. Mais vraiment ÉNORMES. Du genre INATTEIGNABLES. (D’où les lettres capitales. J’ai pas bloqué la touche Caps Lock de mon clavier…)
  • Hobbiton est tellement touristique que j’avais mes petits doutes concernant l’authenticité du lieu. (Comment ça l’authenticité en matière de village Hobbit c’est très relatif ? Absolument pas !)
  • La météo l’a pas joué fair-play… Une semaine que je consultais compulsivement les prévisions pour avoir mon coucher de soleil parfait sur la Comté et le jour J… des trombes d’eau ! (Imprévisible et indomptable Nouvelle Zélande je t’aime ! Quoi que j’ai pu dire pieds trempés et empêtrée dans mon KWay…).
  • Les tarifs sont une chouille prohibitifs… (Ça a un coût d’être amoureuse d’Aragorn depuis l’âge de 15 ans… 84$ très exactement – ou 119$ quand comme moi on fait le déplacement depuis Rotorua).

Mais la Comté à fait son petit effet !

  • Le principe de la visite ? Une promenade guidée (de main de maîtresse) sur le plateau de tournage du Seigneur des anneaux (et de Bilbo le Hobbit, mais who cares ?) dans les décors de la Comté.
« I’m going on an adventure ! »
  • Le programme ? Balade au milieu des maisons Hobbit, arrêts selfies, anecdotes de tournage, infos sur les petites manies de Peter J (le réal) et pour finir bière au Dragon vert…

Ce qui m’a le plus plu (= arraché cris de souris ravie et entrechats de joie) :

  • On oublie complètement qu’on est sur un plateau de tournage pour devenir un-e Hobbit déambulant dans la Comté. (Quand comme moi on a déjà le gabarit, l’identification est évidement d’autant plus rapide.)
  • Les décors sont en tous points parfaits avec une attention portée aux détails poussée à l’extrême (il paraîtrait que PJ est légèrement contrôle freak sur les bords…). Chaque maison de Hobbit est différente et décorée en fonction des goûts et de la profession de son Hobbit propriétaire. (Evidemment j’ai eu un petit crush pour la casa du Hobbit fromager… j’ai quitté la France depuis trop longtemps…)
  • La guide connait 12 000 trucs et bidules sur l’univers du Seigneur des anneaux et la construction de Hobbiton et adapte la visite en fonction des visiteurs. (Vous vous rendez compte qu’il y a des gens qui viennent à Hobbiton sans même avoir jamais lu/vu le Seigneur des anneaux ou Bilbo ?! Ça fait cher le plaisir d’enquiquiner son ex fana de Legolas…)

Ce qui pourrait (à mon humble avis) être encore plus réussi :

(En dehors de l’aspect météorologique de la chose sur laquelle malheureusement personne n’a vraiment de contrôle…)

La boutique souvenir… Je suis entrée prête à dépenser jusqu’au dernier des dollars acquis à la sueur de mon front… mais euh… c’est quoi c’te blague ?! A part les oreilles d’elfes en plastoque et le paillasson « Not all those who wonder are lost » franchement la tentation était inexistante…

Bon pas besoin de vous faire un dessin, Hobbiton fait une entrée remarquée dans mon TOP 10 néo-zélandais ! (TOP 10 dont je vous communiquerai bien entendu la liste pas plus tard que quand je l’aurai établie.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s