Angleterre /// Course d’obstacles dans le Lake District

Vous vous souvenez de Becca ma super potesse anglaise nettoyeuse de salles de bain et accompagnatrice en randos néozélandaises ? 👯‍♀️

Et bien il se trouve qu’elle participe chaque année avec sa famille et ses potos à une course d’obstacles dans le Lake District (région du nord-ouest de l’Angleterre, à un saut de puce de l’Ecosse). Ladite course se nomme Race the tide (Courrez contre la marée…) et cette année elle m’a (très très fortement) incitée à m’y frotter.

Résumé chronométré d’une journée on ne peut plus sportive entre désespoir boueux et sauts de chat gracieux :

11h59 : Aaaaaaa taaaaaaaable… Le festin sustentatoir est servi ! Des pâtes, des pâtes et encore des pâtes… Il faut ce qu’il faut pour alimenter 20 cocos (= notre team) sur 10km… 🍝

12h02 : Confidence pour confidence Becca nous annonce, l’air de rien, qu’il s’agirait plutôt d’un 12km qui ne dit pas son nom… 🔟➡️1️⃣2️⃣

12h58 : Légèrement stressée, j’avale (et je ne suis pas la seule – mais je tairai les noms) une demie boite d’Immodium. On ne sait jamais… Aucune envie de devoir faire mes besoins en fourrés (non rien de rien je ne vous cache plus rien…) 🌿

13h02 : Petite photo de groupe avant de mettre les voiles. Je me sens dans mes petits souliers. Rapport au professionnalisme des copains (et à mon amateurisme patent). Il va s’en dire que si par miracle je termine, je garderai les infos concernant mon chrono par devers moi… ⏱️

13h27 : Arrivée sur zone. Le château (Muncaster Castle pour les palaisphiles), point de départ et d’arrivée de la course, est coquet #TeamPrincess. 🏰

13h44 : Récupération du dossard (234 – si c’est pas prometteur !) et signature de la décharge « J’ai bien conscience que je vais m’adonner à des activités hautement dangereuses et potentiellement fatales blabliblou… »

14h29 : Échauffement Zumba. Je donne tout. Je resplendis. Trop dommage le déhanché musical n’est pas partie intégrante des épreuves de la course… 💃🏼

15h20 : On se dirige vers la ligne de départ. Il doit y avoir une erreur, celle-ci se trouve AUX PIEDS de la colline, surplombée par le château. Après consultation de ma voisine de starting block, no mistake on part bien à la quasi verticale « à l’assaut du manoir ».

15h29 : TOP DÉPART !!!! 💥

15h32 : La montée m’a tuer. Un peloton vigoureux et plein d’entrain s’élance en tête. Est-il besoin de préciser que je n’en suis pas et suffoque à l’arrière telle la phoque sous assistance respiratoire ? 🥵

15h44 : Première épreuve. Un organisateur farceur a suggéré de nous faire avancer, en planche, les mains sur une bâche recouverte de peinture (glissante la peinture). Wunderschön et encore félicitation pour la colorfull idea. Perso, je choisis la peinture rose, quitte à être barbouillée, autant que ça m’aille au teint. 🎨

15h47 : Face à moi une échelle/espalier/chose à escalader… Heureusement que je peux compter sur mes amis vertige et peur panique du vide pour me soutenir. Ma choupette voisine de grimpette m’attend en haut pour vérifier que je ne vomis/m’évanouis pas… C’est ça l’esprit Race the tide !

15h52 : Aux pieds du mur. C’est le cas de le dire. Prendre son élan, sauter, se hisser, franchir le parapet… Sur le papier ça à l’aire simple. Dans mon cas ça donne plutôt : prendre son élan, sauter, s’écraser contre le muret, recommencer une fois, deux fois, douze fois, se faire porter par le mec derrière qui n’a pas envie d’y passer l’année. Je repars en petites foulées (ma fierté loin, très loin, derrière sur le sentier…). 🤦🏼‍♀️

16h01: Et ça trottine et ça trottine, de la boue jusqu’à mi-chevilles/mi-mollets/mi-cuisses en fonction des flaques… 💦

16h04 : Premier passage de rivière à la nage. Je dois reconnaître que l’activité n’est pas déplaisante. Et plutôt rafraîchissante. (Qui l’eut cru que je transpirerais comme une vachette dans le nord de l’Angleterre ? Satané réchauffement climatique !) 🏊🏼‍♀️

16h12 : Et ça jog dans la mer et ça run dans la sea (Race the tide on a dit…)

16h23 : J’avise un papé sur son tracteur et l’entretiens du nombre de kilomètres restants :« 2 ou 3 c’est bien ça ? ». « Plutôt 6… » qu’il me répond. WHAT ? WAS ? QUE ? KOUAAA ? 🥴

16h38 : 392ème passage de torrent. Niveau sécheresse ils sont assez préservés dans le quartier…

16h42 : Mon cerveau philosophe en roue libre : « La course d’obstacles est-elle une activité pertinente quand on n’est pas un canasson ? ». Réponse argumentée en 3 points : 🐎

  • Non,
  • Certainement pas,
  • Jamais de la vie.

16h53 : Petite nouveauté, les organisateurs nous ont concocté un passage de rivière équilibriste par poutre interposée (ou à la nage quand on choit en ruisseau…).

17h02 : Petite montée des familles. J’ai les jambes qui tremblotent (et les yeux qui picotent). Je m’autocoache (à voix haute mais on n’est plus à ça près) : « Allez accroche toi ! Non, n’abandonne pas… Une patoune devant l’autre, parfaiiiitttt… Such a queen ! ».

17h28 : Oyez, oyez, arrivée en ligne de mire !!!

17h28m30s : Au temps pour moi il reste un dernier obstacle : un mur d’escalade surplombant un bassin… Je suis l’incarnation du dépit. 😭

17h30 : Mes soutiens (= le reste de l’équipe arrivé il y a une bonne demie heure) m’encouragent à sauter directement dans l’eau pour en finir plus rapidement (à la nage). JAMAIS ! Je kiffe l’escalade (pas du tout) et j’ai la tête dure (à la folie). 🧗‍♀️

17h33 : Hallelujah !!! 2h et 4 minutes pour 12km, l’exploit est loin de me valoir une qualification au JO mais JE L’AI FAIT sacrebleu ! 🦸‍♀️

17h34 : On me donne ma médaille, en bois à graver au fer, ainsi qu’un verre de rhum… Ils sont fous ces Anglais ! 🥃🏅

19h02 : Après une douche aussi rapide que nécessaire (rapport au fait que j’ai la plage dans ma culotte) retour au château pour un hog roast (activité typiquement grande-britonne qui consiste à griller un cochonnet à la broche). 🚿

20h04 : Et Anna découvrit le Ceilidh, passe-temps tout aussi emblématique et britannique, où les convives dansent en couple (comprendre : sautent dans tous les sens comme des demeurés en dépit des 12kms susmentionnés) au son du biniou. J’ai hâte de faire un tour au forum des assos voir s’il y a un club près de chez moi ! 💃🏼🕺🏽

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s