Nouvelle Zélande /// Freda du Faur : 1ère femme a avoir conquis le Mt Cook

Après un rapide passage par le Lac Tekapo, j’ai pris la direction de Mt Cook et ses sommets enneigés. L’occasion pour moi de louer des crampons mais surtout de me renseigner sur une femme d’exception : Freda du Faur, 1ère femme a avoir accompli, en 1910, l’ascension du Mt Cook.

Portrait d’une pionnière.

Freda du Faur CA 1895. George Mannering Photograph. Canterbury Museum

Emmeline Freda du Faur nait le 16 septembre 1882 en Australie dans une famille bourgeoise de Sydney. Môman s’appelle Blanche Mary Elizabeth Wooley et pôpa, Frederick du Faur. Ce dernier est cartographe, agent des terres (= fonctionnaire en charge des terres de la couronne) et membre fondateur de la Société de Géographie d’Australie… (Autant dire qu’il y a un certain atavisme familial pour l’aventure et la découverte…)

En 1894, parce que le parternel a joué un rôle majeur dans la création du Parc national Ku-ring-gai Chase (à proximité de Sydney), on lui en confie la gestion et toute la petite famille y déménage. Freda, en bonne ado qui se respecte, cultive son côté ermite et y passe des heures à randonner seule ou en compagnie de son chien. Elle s’y auto-apprend même l’escalade !

Fin du 19ème siècle, escaladeuse n’étant pas exactement la carrière rêvée pour une jeune fille de bonne famille, Freda se lance dans des études d’infirmière… qu’elle ne finit pas. Elle souffre de troubles bipolaires et sa scolarité est compliquée.

Ayant hérité d’une tantine, elle décide que sa vie sera consacrée à explorer et à grimper. YOU GO GIRL !

Elle a déjà voyagé à plusieurs reprises en Nouvelle Zélande mais c’est en 1906 qu’elle découvre l’île du sud pour la première fois : une révélation ! A la faveur d’une journée pluvieuse sur Christchurch (enfin j’imagine…) elle se fait une petite expo photo et tombe en amour de clichés du Mt Cook et des Alpes du sud (néo-zélandaises of course). Ni une, ni deux elle s’y rend (elle est comme ça Freda).

En 1908, encore et toujours fourrée dans le coin, elle fait la rencontre de Peter et Alec Graham, famous guides locaux qui la forment à l’alpinisme et l’accompagnent dans ses expéditions.

Avec l’alpinisme Freda tient son bonheur et sa liberté, loin des contraintes sociales et familiales. (Disons voir que la place des femmes, qui plus est lesbiennes, dans la société édouardienne du début 20ème c’est pas le fun incarné).

Les chicas non mariées ne courent pas les montagnes et pour sa première ascension en compagnie de Peter (le Mt Sealy, le 19 décembre 1909) on colle à Freda un chaperon (ça va t’y pas bien une femme et un guide qui campent seuls en montagne ?!). Chaperon qui s’avère être un total boulet et qu’elle est obligé de secourir à grands renforts de cordes et piolets quand il se casse la margoulette en cours d’expé…

Grisée par cette ascension, Freda tente le Mt Cook quelques jours plus tard. Malheureusement entre la glace et les crevasses, c’est un échec…

Qu’à cela ne tienne Etienne, elle remet ça l’année d’après ! Le 3 décembre 1910, accompagnée de Peter et Alec, elle devient la première femme (et première Australienne) à gravir le Mt Cook (3760m), point culminant de Nouvelle Zélande. (Et en un temps record siouplait !)

Dans son élan elle décroche le Mt De la Beche (2 979 m), le Mt Green (2 828 m) et le Mt Chudleigh (2 944 m) qui n’avaient jamais été conquis auparavant et l’année suivante réalise la première ascension du Mt Du Faur (2 389 m), du Mt Nazomi (2 953 m) et du Mt Dampier (3 430 m).

Plus rien ne l’arrête !

En 1913 elle réussit même le triplet impossible (mais impossible n’est pas Freda !) en enchaînant les trois pics du Mt Cook ! Un exploit.

Suite à ces prouesses, Freda et Muriel Cadogan, sa compagne (également fana de montagne et un des premières formatrices de Freda à la grimpette), déménagent en Angleterre où elles se préparent à explorer les sommets himalayens, européens et canadiens loin des attentes et pressions familiales. Malheureusement la Première Guerre Mondiale vient contrarier leurs projets et les empêche de voyager…

A la place Freda écrit ses mémoires. Le bouquin “The Conquest of Mount Cook and Other Climbs” sort en 1915 et est évidemment un succès.

La suite est infiniment plus triste…

En 1929 Muriel est hospitalisée pour troubles psychiatriques. Freda, épuisée d’avoir pris soin d’elle des jours durant, demande à être admise à ses côtés. Mais les deux femmes sont séparées (très probablement en raison de leur orientation sexuelle) et subissent (sans leur consentement comme on se doute) une thérapie de conversion visant à « guérir » leur homosexualité. Il va sans dire que ce « traitement » est un échec (en plus d’être une aberration et une violence). Muriel meurt quelques mois plus tard, très certainement des suites de ces « soins », et Freda, dévastée par la disparition de l’amour de sa vie, rentre en Australie. Souffrant de dépression, elle passe le plus clair de son temps à randonner seule. Le 11 septembre 1935, elle se suicide.

Enterrée en Australie, sa tombe reste anonyme jusqu’en 2006 où un groupe d’alpinistes néo-zélandais vient y poser une plaque commémorative. 3 pics des Alpes du sud sont également nommés pour lui rendre hommage : le Mt Du Faur (pour Freda), le Mt Cadogan (pour Muriel, son amour) et le Mt Pibrac (du nom de sa maison familiale).

Aujourd’hui de nombreuses femmes marchent dans ses traces (de crampons) et gardent sa mémoire vibrante et brillante. J’ai eu envie, moi aussi, avec ce post, de contribuer à faire connaitre son histoire et ses exploits.

Pour en savoir plus : p’tite biblio de derrière les fagots

Starlit Heights and Winding Valleys: the life of Freda Du Faur, 2009, ABC, Radio National

Xtremely Queer : Freda du Faur, 2015, The Queerstory Files

Climb every mountain, 2010, Noted

Story: Du Faur, Emmeline Freda, Te Ara – the Encyclopedia of New Zealand

Freda du Faur & Muriel Cadogan, 2015, Live Journal

4 réflexions sur “Nouvelle Zélande /// Freda du Faur : 1ère femme a avoir conquis le Mt Cook

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s